Une Semaine à Corfou / GRÈCE

Il y a un an, je partageais avec vous notre magnifique voyage au Cap Vert (juste ici). Cette année, nous avons jeté notre dévolu sur Corfou, une île grecque très verdoyante. Nous avons choisi de séjourner dans l’hôtel SENSIMAR Grand Mediterraneo Resort & Spa. Il s’agit d’un hôtel 5*, adults only.
Malheureusement, quelques jours avant le départ, notre agence nous a contactés pour nous dire que nous allions être délogés pour la première nuit suite à des surbookings… Pour le coup, ça ne commençait pas super bien.. Heureusement, suite à nos réclamations, nous avons eu un très bon dédommagement financier pour ce dérangement. Les vancances pouvaient alors commencer !

   

JOUR 1

Nous sommes arrivés à Corfou en début de soirée. Le temps de récupérer nos bagages, d’aller jusqu’à l’hôtel, de faire le check-in et de vite manger un bout avant que le buffet ne ferme ; il était quasiment l’heure d’aller dormir. Nous avons donc été voir la vue depuis les terasses, puis nous sommes allés découvrir notre chambre pour cette première nuit. Et quelle surprise : elle était juste parfaite. Je n’ai jamais eu une si jolie chambre nulle part ailleurs. Mais ne nous emballons pas, nous n’y restons qu’une seule nuit après tout.

    

JOUR 2

Après avoir pris notre petit-déjeuner, un bus est venu nous chercher (nous, ainsi que les autres personnes ayant été délogées pour cette première nuit) pour nous amener à notre vrai hôtel. Nous avons donc réitéré le check-in et sommes allés déposer nos affaires dans notre nouvelle chambre. Puis, nous avions rendez-vous avec la guide de la compagnie aérienne pour réserver des excursions. Comme il était environ 13h après ça, les transats proches de la piscine étaient déjà tous pris. Alors nous nous sommes trouvés des places un peu plus éloignés, et avons passés presque tout l’après-midi à nous rafraîchir dans la piscine.

    

JOUR 3

À 8 heures tapantes du matin, le car est venu nous chercher devant l’hôtel afin de nous emmener à la location des jeeps (si vous prévoyez de le faire, n’oubliez pas votre permis de conduire). Nous nous sommes mis par groupes de 4, et hop, en avant !

Nous nous sommes mis en route pour nous rendre à Kaiser-Throne, d’où il y a une vue imprenable sur Corfou. En chemin, nous sommes passés par des « forêts d’oliviers ». Une fois rassasiés par cette splendide vue, nous avons pris la direction de Paleokastritsa : une plage paradisiaque ! Nous y avons pris un speedboat pour aller admirer des mini grottes, et nous arrêter sur une petite crique à l’écart où nous nous sommes baignés. On avait plus envie de quitter cet endroit, mais la journée était loin d’être terminée.

Nous avons regagnés les jeeps pour aller visiter un monastère en haut de la colline qui surplombe cette jolie plage. C’est ce que j’ai le moins aimé de la journée d’ailleurs. Déjà, je ne suis pas très branchée églises et tout ça. Mais surtout, on nous à fait mettre un foulard pour couvrir nos épaules, et une longue jupe pour couvrir nos genoux, alors qu’il faisait plus de 40°C. Et surtout, ils les refilaient de visiteurs en visiteurs, sans passer par la case machine à laver. BEURK ! J’étais bien contente de partir de là. Il ne nous restait plus qu’à nous rendre au sommet de la colline d’en face pour aller manger. Ça valait le coup d’attendre car nous avons manger des plats typiques avec une superbe vue.

Après ce bon repas, et surtout des boissons bien fraîches, nous sommes allés dans le village de Makrades pour déguster des produits locaux conçus entièrement sur l’île de Corfou. Principalement des produits à base de miel, d’olive, et de kumquats (petites oranges). C’est d’ailleurs le seul endroit de l’île où l’on trouve de la liqueur d’olive. Après une journée bien remplie, il était temps de rentrer à l’hôtel pour prendre une douche bien méritée !

  

  

  

JOUR 4

 Cette 4ème journée allait enfin être dédiée à la détente et au farniente. Et avec la chaleur qu’il faisait depuis notre arrivée, je ne demandais que ça. Nous avons donc décidé d’aller profiter de la plage privée de l’hôtel. Direction le funiculaire pour descendre jusque là. Ben oui, l’hôtel étant en flan de colline (comme presque tous les hôtel à Corfou), la réception se trouve tout en haut, et la mer tout en bas forcement. Et ben je vous le dis tout de suite : ce fameux funiculaire, une fois mais pas deux !

Il lui faut un peu près une plombe pour arriver, pareil pour redescendre, et surtout, il y fait mourant de chaud. Heureusement, il y a des membres du personnel qui font des navettes avec des voiturettes comme au golf. Il suffit de les appeler et ils viennent vous chercher pour vous emmener où vous voulez dans le complexe hôtelier. OUF !

Enfin bref, nous étions bien contents d’arriver enfin à la plage. Nous nous installons, puis, décidons d’aller nous baigner car nous avions déjà très chaud. Et là, les réjouissances ont commencées… La plage étant faite de galets, mon Dieu que ça fait mal aux pieds ! Heureusement, une fois dans l’eau, on ne sens plus rien. Mais au moment d’en ressortir, j’ai cru mourir. J’avais encore la plante du pied affaiblie par l’aller, et le retour fût un enfer. J’ai vraiment cru que je n’arriverais pas à retourner jusqu’à mon transat. Évidemment, je ne suis plus retourné me baigner après ça… Bien sûr, il existe des chaussures exprès, mais je n’en avais pas, et je trouve cela contraignant.

J’étais tellement déçue et frustrée, que nous avons décidé de quitter la plage après le repas de midi pour aller nous balader dans le vieux Corfou. La ville est très jolie. Nous avons découvert la vieille citadelle, des petites ruelles aux façades pittoresques, d’autres petites ruelles bondées de boutiques pour touristes.

  

  

JOUR 5

La moins bonne journée de ce séjour (du moins pour moi). Je savais déjà que je ne supportais pas la chaleur, mais ce voyage me l’a vraiment confirmé. Plus de 40 degrés chaque jour, c’était dur à supporter. Bref, ce jour là, nous avions prévu l’excursion pour l’Albanie. À 8 heures donc, un minibus est venu nous chercher et nous a emmenés jusqu’au port de Corfou. Après avoir passé la douane, nous sommes montés dans le ferry direction Saranda, en Albanie. Là-bas, un bus nous attendais ainsi qu’une guide parlant le français pour nous emmener visiter le parc national de Butrint.

C’est à partir d’ici que ma journée a été très longue. C’était vraiment sympas à voir, je ne peux pas dire le contraire. C’est juste qu’il faisait une chaleur pas possible, et que nous sommes tombés sur LA guide qui s’arrêtait toutes les 3 secondes pour nous expliquer quelque chose. Et surtout, quand elle commençait à parler, elle ne s’arrêtait plus. Si bien que j’ai très vite arrêté de l’écouter, pour plutôt aller m’abriter dans l’ombre que je trouvais. Ça a vraiment été la plus longue visite de ma vie.

Après ça, nous nous sommes rendu dans un restaurant-buffet où nous n’avons pas très bien mangé d’ailleurs. Cela dit, le cadre était magnifique, perdu dans la nature, avec un étang au centre de la terasse. Puis, nous avons eu un peu de temps libre sur la promenade en bord de mer à Saranda. Malheureusement, j’avais une migraine qui m’était tombée dessus pendant le trajet en bus qu’on venait de faire. Je n’ai donc pas profité de ce moment là non plus. Je ne pensais déjà plus qu’à une chose : retourner au ferry, et vite arriver à l’hotel.

Ce fût vraiment une longue journée. Nous sommes partis a 8h du matin, rentrés à 8h du soir. Nous avons fait 3 heures de ferry, avons souffert de la chaleur. Sincèrement, si j’avais su ce qui m’attendais, je n’y serais pas allé. Et si c’était à refaire, je ne le referais pas dans ces conditions là.

  

  

  

JOURS 6 & 7

Journées 100% repos. Nous avons élu domicile au bord de la piscine, juste en dessous du bar pendant ces deux jours. Une trempette par-ci, du bouquinage par là, une pincée de sieste, une cuillerée de cocktails, et le tour est joué ! Et qu’est ce que ça fait du bien de ne rien faire ! Pas de machines, pas de vaisselle, pas de ménage, pas de cuisine, pas de repassage, pas de courses : le BON-HEUR !

  

  

JOUR 8

Déjà le jour du retour. Mais nous avions encore presque toute la journée pour profiter de la piscine, du soleil, et du all in ! C’est donc ce que nous avons fait. Un copié-collé des deux journées précédentes, sauf qu’on dormirais dans notre lit en Belgique ce soir là. Vers 16 heures donc, nous sommes allés dans la chambre prévue exprès pour se doucher (puisque nous avions dû faire le check-out le matin). Puis, à 18h environ, le bus est venu nous chercher pour nous emmener à l’aéroport. Et à minuit environ, nous étions rentrés chez nous et avions retrouvés notre lapin d’amour !

EN CONCLUSION

Corfou est une très belle destination, surtout si vous aimez les paysages montagneux et très verdoyants, ainsi que les mers aux eaux transparentes ! C’est d’ailleurs ce dernier point qui m’a le plus surprise durant ce séjour. En plus, si vous aimez bouger un peu durant vos vacances, pas mal de visites sont proposées. Découverte de l’Albanie, croisière pour aller vous baigner dans les lagons, tours de l’île en jeep, locations de speedboats,… Du coup, vous ne vous ennuierez pas.
Même si ce ne furent pas mes plus belles vacances, même si ce type de paysages et de plages (galets) ne sont pas mes favoris, j’ai quand même passé de très bonne vacances à Corfou et je suis contente d’avoir découvert cette belle île.

Quant à l’hôtel, je n’ai qu’un point négatif : le funiculaire. Et même si une solution alternative est proposée (les voiturettes) je trouve quand même cela un peu ennuyant de toujours devoir appeler quelqu’un, même si on a juste besoin d’aller rechercher quelque chose qu’on aurait oublier dans notre chambre.
A part ça, la nourriture était vraiment très bonne (je n’avais jamais vu une qualité pareille dans un all-in), le personnel très souriant et aimable, la propreté irréprochable ! Si vous cherchez un hôtel calme, avec un buffet de qualité et une superbe vue : n’en cherchez pas un autre, c’est celui-ci qu’il vous faut !

Et vous, où êtes-vous parti cette année ?
Êtes- vous déjà allé à Corfou ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *